Comme vous le voyez sur l’image de cet article, mon petit bateau est encore tout blanc. C’est le thème de ce post : la recherche de partenaires!!!

J’ai relancé mon projet mini il y a 6 mois maintenant. Entre navigations, préparation, réflexion et boulot j’ai quand même réussi à trouver un peu de temps pour démarcher des associations, des entreprises, des fondations.. Aujourd’hui il y a une certaine inertie entre les premières rencontres et l’engagement réel de partenaires. Le mot d’ordre est patience.

Ces premières rencontres m’ont appris à roder mon discours. Quels sont mes objectifs? Qui je veux toucher? Que puis-je offrir aussi aux personnes intéressées? Mon projet n’a pas qu’une dimension sportive. C’est aussi un réel engagement pour montrer aux autres que la maladie psychique peut se soigner et qu’en étant stabilisé (et non guérie) on peut entreprendre de belles choses. J’ai beaucoup réfléchi à rendre ma maladie publique et aujourd’hui ma démarche est en général bien accueillie. Il y aura toujours une infime partie de personnes pour qui la maladie psychique restera un tabou et d’autres qui seront sensibilisées.

Mes démarches actuelles visent à fédérer des associations qui agissent dans le domaine de la santé psychique et il y en a  beaucoup. Ce serait vraiment génial de les réunir toutes autour de mon aventure. Depuis une quinzaine de jours je vais à leurs rencontre, de Paris à Nantes en passant par Saint-Malo.

Il y a aussi mon souhait d’avoir une certaine couverture médiatique. Ça aide beaucoup quand on recherche des sponsors. Pour le moment quelques contacts intéressants sont en cours. À suivre…

Et les réseaux sociaux dans tout cela ? Il y a encore du travail. C’est un investissement énorme et puis j’ai appris que pour avoir une communauté, il fallait être régulier dans les publications. Pour le moment, je me limite à Facebook et Instagram. Il faut savoir se mettre en scène aussi et à ce niveau là j’ai encore du chemin à faire. Pas facile d’être un ours!!!

Je me rends compte que tout ce que je viens de citer est très chronophage. Le but dans tout cela c’est quand même de naviguer. Vivement la fin du mois et la reprise des entraînements. J’espère pouvoir prendre des vidéos sympas et les partager pour vous montrer ce que c’est quand on navigue sur ces petits bolides.

A tout bientôt les amis.